Bienvenue chez Lootbox - La boutique spécialisée en jeux de rôles, jeux de société et matériel de modélisme

Frais de port offerts à partir de 60 € via Mondial Relay

5 % sur votre première commande avec le code FirstLoot

Tomb of Annihilation épisode 1 - Arrivée à Port Nyanzaru

Tomb of Annihilation épisode 1 - Arrivée à Port Nyanzaru - Lootbox

Paul Pampuri |

Un fléau se répand sur le monde, un fléau qui ne touche que ceux qui ont réussi à déjouer la mort. Une certaine Syndra Sylvaine nous a contacté pour contrer le sort qui la touche. Pour elle, une seule solution : partir à la recherche de l’extracteur d’âme.


Voici le premier épisode de notre grande campagne à travers les jungles de Chult. Voici personnages joueurs de cette première cession :

  • Xanax : paladin sang-dragon
  • Yorn-mir : barbare superstitieux qui a l'habitude de conserver les crânes de ses ennemis.
  • Palmier : jeune rodeur humain, prenant Yorn-mir comme mentor
  • Sariel : druidesse elfe
  • Billy Verthisargutgiesh : Sangdragon au sexe interminable, roublard, narrateur de ce premier épisode.

JOUR 1

Arrivée à Port Nyanzaru, par le biais d’un portail.

Unique vraie cité de Chult, le reste du territoire est composé de ruines et de jungles peuplées de dinosaures, morts-vivants et plantes mortelles. On comprend la présence des nombreuses fortifications.

La ville est dirigée actuellement par les Princes Marchands.

Jouissant d’un commerce luxuriant, la ville est connue pour être colorée et animée à travers ses différents quartiers. La politique y est pourtant instable, une révolte gronde dans les bas quartiers et des factions étrangères essayent de s’infiltrer.

Dès nos premiers pas dans le port on nous indique la présence au sud d’un dragon-tortue hostile.

Syndra Sylvaine part rejoindre son contact le prince marchand Wakanga Otamou (Prince Marchand spécialisé dans le commerce de la magie), dans le quartier des villas.

Yorn-mir découvre les dinosaures domestiqués de la ville, s’emballe et jure sur la tête des « enfants du chaos » qu’il montera une de ces bêtes majestueuses.

Une naine prêtresse de Savras (dieu de la vérité et des prémonitions) vient à notre rencontre. Elle se présente comme Inette , elle est intriguée par le discours de l’ami Yorn-mir. En effet celle-ci pressent qu’un grand danger approche, elle aurait eu une vision lui révélant la présence de mages rouges dans le bassin des Aldanis. L’évocation « d’enfants du chaos » par un étranger ne pouvant être une coïncidence, elle est persuadée que nous sommes les élus de sa quête.

Commençant à être habitué aux discours incohérents de Yorn-mir, nous (sauf Palmier qui voyait en lui un grand maitre) eûmes un peu de mal à prendre la petite prêtresse au sérieux. Mais comme elle insistait pour que nous rencontrions le grand prêtre Zitambe, personne n’eut envie de lui refuser, elle avait l’air sympa.

Palmier souffrant de déshydratation sévère commença à délirer, l’adaptation au nouveau climat dans une tenu peu adaptée eu raison de sa santé mentale : il courut au bord d’un ponton pour boire de l’eau salée… Heureusement pour lui, une énorme averse aussi improbable que momentanée s’abat sur le vieux port, permettant à tout le monde de se rafraichir ce qui n’était pas de trop après un trajet perturbant et un début d’aventure en armure sous un soleil oppressant.

Yorn-mir ne veut pas lâcher l’affaire avec les dinosaures. Il apprend que s’il en veut un, il peut l’acheter au prince marchand Ifantal’ro pour beaucoup d’argent mais qu’il peut aussi juste en monter un lors des courses.

Un bookmaker se moquant de l’excès de confiance de Yorn-mir apprend à se taire dans la violence. Pas de chance, nous sommes très vite encerclés par ses acolytes. Ils répondent aux provocations de Yorn-mir en pariant sur sa défaite. Yorn-mir est vexé. Il veut partir avec l’argent du pari. Inette lui déconseille vivement, elle nous explique que ces hommes sont surement en lien avec Dogun, connu comme l’un des plus gros mafieux de la ville. Yorn-mir se ravise, rend l’argent mais les provoque en duel et leur donne rendez vous pour la prochaine course.

Alors que la pression retombait, Sariel qui sentait un regard sur eux se retourna et parti précipitamment à la poursuite de la personne qui observait la scène. Elle essaya de l’immobiliser sans succès. La fuyarde encapuchonnée fit volte-face et lui mit sa lame sur la gorge tout en se présentant :« Salinda meilleure guide de Chult ». Salinda lui tendit sa carte et proposa à Sariel de la retrouver plus tard, à l’auberge du Lézard rugissant pour parler affaires.

Sariel rejoint le groupe et me confia que sa rencontre avec la guide était finalement moins étrange que de nous écouter vouloir convaincre Yorn-mir d’aller trouver son propre dinosaure, dans une jungle extrêmement mortelle…

(Illustration de Circle Circle)

Sur le chemin du temple de Savras, où nous devons rencontrer le grand prêtre Zitambe, Inette nous explique que les fresques sur les remparts datent de la construction du temple. Elles racontent un ancien temps ou le Chult était touché par la Malpeste et où les Chultaïs surveillaient les ennemis d’Ubtao le peuple serpent des Yuan-ti.

Lorsque nous arrivons enfin au temple, Zitambe est en pleine conversation animée. Interrompus par notre arrivée, les hôtes du grand prêtre : de grands hommes blancs balafrés, sont sur la réserve. Ils préfèrent partir poliment en lançant cependant un discret : « vous le regretterez… ». En écoutant Inette nous présenter, le trio habillé de noir parait intrigué par notre future mission. S’en suit une énième provocation de Yorn-mir, causée par un quiproquo sur le Zhentarim (groupuscule soupçonné de vouloir atteindre le gouvernement). Face à l’ignorance évidente de Yorn-mir au sujet des conspirations politiques actuelles, les trois hommes repartent rassurés !

Les étrangers vêtus de noir ne semblent pas commodes ...

Le grand prêtre Zitambe, nous fait signe de le suivre d’un air serein et nous conseille de ne pas faire attention à eux. Il nous invite à questionner les dieux sur ce qui nous attend (pour la modique somme de 25 pièces d'or !) Après avoir décrypté la vision d’Inette et essayé de trouver un rapport probable avec notre quête initiale, nous décidons de l’aider dans ses recherches faute de meilleures pistes. Le grand prêtre Zitambe finit par nous révéler, que les trois hommes en noirs étaient venus l’interroger au sujet d’Artus Cimber. Convaincu qu’ils voulaient l’assassiner, il n’a pas voulu les aider même contre récompense. Il ne les aime pas car ils sont de la mafia marchande nommée le Zentharim et le risque de représailles est faible tant que les hommes du poing enflammé contrôleront la région. Il s'agit plus grande force militaire de la région de Chult, dirigée par la porte de Baldur et basée à Fort Beluarian.

Il reste encore un peu de temps avant le rendez-vous à l’auberge. Xanax et moi-même, curieux d’en apprendre un peu plus, prenons l’initiative de partir à la recherche de nouveaux indices en ville, pendant que le reste du groupe s’occupe d’acheter le matériel nécessaire pour une petite excursion dans la jungle.

Xanax part en direction de la villa de Wakanga O'tamu , le prince marchand contact de Syndra, qui doit surement savoir quelque chose. L’entretien avec le Prince O'tamu est bref mais intéressant, pour lui, les mages rouges sont de Thay : un état de magicien maléfique dirigé par une Liche !

Le prince marchand Wakanga O'Tamu

De mon côté, les découvertes sont plutôt minces : une vieillarde du souk me dit que tout est de la faute d’Ubtao qui a délaissé son peuple, tandis qu’un marin-pêcheur me met en garde contre Aremag, la tortue trop gourmande en offrande... Décidément ce dragon fait beaucoup parler de lui. Légèrement dépité par mes recherches infructueuses, je décide de rejoindre les autres.

C’est ainsi qu’au détour d’une ruelle je surprends une conversation : Dogun le bookmaker, rencontré plus tôt dans la journée, se trouve au mouillage de Tiriki. A la nuit tombée, nous nous retrouvons devant l’auberge en train d’échanger nos dernières trouvailles.

Yormir montre fièrement son Yklwa (arme traditionnel Chultai) et on distribue à tous des gourdes de Tej, boisson à base de miel alcoolisée réputée indispensable pour la survie en pleine jungle.

Une fois à l’intérieur nous retrouvons Salinda assise derrière un bruyant groupe de saltimbanques Tabaxis. Elle nous apprend alors que le marché des guides est géré par le Prince Marchand Jobal, nous parle de ses précédentes destinations tout en se moquant allégrement de ses concurrents.

Après avoir fini le repas, nous revenons aux choses sérieuses, Salinda accepte de nous guider jusqu’au bassin d’Aldanis mais les préparatifs sont loin d’être terminés : il nous faudra acquérir des canoës et du baume anti-insectes dès le lendemain.

Toute la joyeuse troupe décide d’aller se coucher, cette première journée bien qu’éprouvante n’était sûrement rien comparée à ce qui nous attends. Seul Yorn-mir encore obsédé par les créatures reptiliennes et le dieu Ubtao n’arrive pas à dormir. Enervé, il part seul dans la nuit à la recherche de signes. Sa recherche est très vite interrompue, à peine avait-il fait deux cents mètres que Yorn-mir ne sent plus ses bourses. Il retourne en toute hâte à l’auberge ! Grâce au fidèle compagnon de Palmier, Mop le sanglier et son odorat aiguisé, les coupables sont vite retrouvés. S’en suit une altercation violente avec plusieurs hommes, à travers la porte d’entrée de leur repaire. Malgré ses blessures il finit par terrasser ses adversaires et dans un élan de rage se proclame avatar d’Ubtao. Il rafle tout l’or sur la table, regarde les malfrats pathétiques à qui il a demandé de se déshabiller et leur lance l’or au visage.

Ils devront se racheter une vie avec ce don, une vie vouée à la prière et au partage de la parole d’Ubtao.

JOUR 2

Au matin du deuxième jour, nous découvrons Yorn-mir bien décidé à cacher son trésor à l’intérieur du crâne du soi-disant Benjamin qu’il est en train de creuser. 

Retour au marché avec Salinda : rencontre avec Ekhene Alfa princesse marchande qui détient le monopole des canoës et collecteurs d’eau. On discute courses de dinosaures, son fils Tirick est un expert.

Yormir ne se laissant pas impressionner clame que cette fois ce sera lui le gagnant, ce qui lui vaut une embrouille avec le demi-orc Graor, il fait partie des gardes d’Ekhene (certains sont habillés en noirs, membres du zentharim ?)

Il y a cependant un autre problème, si Dogun considère qu’on lui a refusé un pari, Graor ne sera pas le seul à s’en prendre à Yormir lors de la course de ce soir.

Il est temps de faire le point avec Syndra : nous décidons donc de faire un passage chez Wakanga, sa villa étant sur la route du temple où l’on nous attend, pour prendre connaissances des augures. La piste des mages rouges leur parait convaincante et encore une fois nous sommes mis en garde au sujet des parieurs : il nous faudra surement régler la situation avant de partir.

Pour l’instant, nous reprenons le chemin du marché à la rencontre de Jessamine pour les baumes contre les piqûres et répulsif à insecte. Une fois de plus, les princes marchands se montrent plutôt bienveillants : Jessamine veut nous offrir de l’encens, puis se ravise pour cause de Yorn-mir...

Portrait de princesse marchande Jessamine : peau noir et cheveux courts

La princesse marchande Jessamine

En partant, elle nous recommande de se renseigner sur la taxe des Poings Enflammés (50 PO), mais le trajet jusqu’à fort Bellurian est trop long et nos réserves d’or et de vivres sont à peine suffisantes. Un groupe de mercenaires du poing enflammé étant présent dans la rue, Yorn-mir les invective de l’autre coté du trottoir et on le suit dans l’intention de négocier. Seulement voilà, ce n’est pas possible d’obtenir la charte d’exploration en dehors du Fort Beluarian.

Sariel essaye la ruse : en leur demandant de montrer à quoi ressemble le fameux laisser passer, elle pourra peut-être en faire une copie. Mais le garde méfiant lui présente seulement le sceau du poing enflammé obligatoire sur le document.

L’idée de la falsification est quand même retenue par le groupe mais pas le temps d’en discuter plus longtemps ; Inette vient nous chercher : les augures ont parlé ! La destination se précise un peu grâce aux éléments de la nouvelle prophétie. Il faudra se rendre au sud, dans une jungle remplie de serpents à côté d’une falaise, un obélisque noir recouvert de plantes grimpantes nous y attend.

A la sortie du temple une bagarre éclate ! Un homme ivre voulant se servir un peu trop dans la nourriture donnée par les moines devient violent. Xanax tente une intimidation pour mettre fin au conflit. Pour nous remercier, le moine nous confit, gêné, que nous aurions tout intérêt à aller voir Dogun avant le début de la course. Nous sommes dans les temps, Dogun est content de nous voir arriver. Après tout le mal que nous nous étions donnés pour l’esquiver : il nous prenait vraiment pour des gros lâches.

Yorn-mir tout excité veut monter sur la meilleure monture tout en criant son amour pour Ubtao, ce qui perturbe un serpent ailé présent dans la foule. Dogun explique a Yorn-mir que cela ne se passe pas comme ça, il doit payer sa monture. Soit ! Ce sera un triceratops que l’on nommera Serge. Son choix lui coûte 2 rubis, une dague et un bracelet : s’il gagne il récupère ses rubis, s’il perd Serge est à eux…

Au départ de la course, Sariel en profite pour booster un peu Serge ! Grâce à sa communication avec les animaux, elle le briffe sur le déroulement de la course et lui fait bénéficier d’un sortilège de saut qui triple sa vitesse de déplacement.

Présent sur la ligne de départ, Tyric et son T-rex Balafre. Celui-ci profite de l’entrée en scène de Broyeur l’ankylosaure conduit par Graor , pour dévorer le commentateur.

La course commence avec Xanax, Yormir et moi à dos de Serge, qui prend facilement l’avantage. Broyeur & Balafre nous suivent cependant de près.

Lors d’un virage serré, Serge surpris par un tronc d’arbre est contraint de faire un freinage d’urgence ! Broyeur défonce le tronc d’arbre et arrive au niveau de Serge, alors que Balafre se fait huer pour être un piètre concurrent. Je tente le tout pour le tout en balançant mon sac de 1000 billes dans les pattes de l’ankylosaure, qui n’a pas d’autre choix que de se faire salement éjecter dans les eaux du port.

Balafre quant à lui a vu venir le piège et saute au-dessus des billes ! Mais Serge est déjà en plein sprint final et franchi la ligne d’arrivé !!!

Exalté par sa victoire, Yorn-mir refuse de reprendre ses rubis et vexe une fois de plus Dogun qui ne sait vraiment plus comment réagir face à cet homme étrange et caractériel…

Très enthousiaste par l’acquisition de Serge, on s’imagine déjà une traversée sympathique de la jungle à dos de dinosaure. Mais la réalité nous fait vite déchanter : Serge ne rentre pas dans un canoë. Pas question de s’en séparer pour autant, on lui trouve un enclos et partons à travers la ville à la recherche d’un faussaire

Etonnamment et au vu de la fatigue de chacun, l’acquisition de la charte d’expédition se révèle plutôt facile. Une fois le document en poche Yorn-mir et Palmier décident d’aller tenir compagnie à Serge pour la nuit.

Dormir dans l’enclos d’un dinosaure n’est cependant pas la meilleure idée qui soit. Yorn-mir bousculé par le mastodonte qui lui écrase les gourdes au passage et prit d’une violente crise de douleur. Lui qui avait fait de son mieux pour supporter le mal mystérieux qui le rongeait jusque-là, n’avait plus la force nécessaire pour le combattre…

Lien vers l'épisode deux : Remonter le Shoshenstar

Laissez un commentaire