Bienvenue chez Lootbox - La boutique spécialisée en jeux de rôles, jeux de société et matériel de modélisme

Frais de port offerts à partir de 60 € via Mondial Relay

5 % sur votre première commande avec le code FirstLoot

En congés : vos colis seront expédiés à partir du 30 août

Tomb of Annihilation épisode 2 - Remonter le Soshenstar

Tomb of Annihilation épisode 2 - Remonter le Soshenstar - Lootbox

Paul Pampuri |

Lors de cette seconde cession nos personnages quittent la sécurité de Port Nyanzaru pour débuter leur odyssée dans la jungle infernale Chultaï.

Voici personnages joueurs de cette seconde cession :

  • Xanax : paladin sang-dragon
  • Palmier : jeune rodeur humain, prenant Yorn-mir comme mentor
  • Sariel : druidesse elfe
  • Billy Verthisargutgiesh : Sangdragon au sexe interminable, roublard, toujours le narrateur.
  • Scarlett Sarah, nouvelle venue (le joueur de Yorn-Mir a voulu changer de personnage).

Le 13 Arturiak

Nous avons quitté Port Nyanzaru à l’aube.

Les premiers jours de pirogue, le Shosenstar était large et nous croisions alors plusieurs autres embarcations, chargées de travailleurs Chultaïs et de fruits, de bois précieux et de plantes rares. Mais au fur et à mesure de notre avancée en amont les rencontres se firent plus rares, le fleuve plus étroit et surtout nous vîmes les berges de moins en moins défrichées.

Il semblerait que Yorn Mir se soit enfui pendant une nuit. Il est vrai qu’il devenait de plus en plus étrange, ne faisait que parler des enfants d’Ubtao. Je crois surtout que Serge, abandonné avant de quitter la ville, lui manquait terriblement.

Le 17 Arturiak

Nous avons fait une étrange rencontre ce matin : une femme fantasque du nom de Scarlett Sarah, qui dérivait sur un rafiot en plein milieu du fleuve. Malgré son affaiblissement elle ne manquait pas de panache ! 

Je crois que Salida notre guide s’est égarée en remontant le Soshenstar (il faut dire que le fleuve n’a pas un tracé facile, de nombreux affluents et autres îles compliquent la lecture de son cours). Nous avons dû tirer les pirogues pendant des heures à travers les eaux peu profondes d’une mangrove infecte. Au soir nous avons réussi à installer un bivouac sur un îlot un peu moins humide que la fange environnante, mais la nuit n’était pas encore tombée que j’ai rencontré deux étranges voyageurs : Artus Cimber et un être du nom de Sac à dragon. Nous avons réussi à fuir le tyrannosaure qui les poursuivait (une sombre histoire d’omelette) avant de faire plus ample connaissance une fois en sécurité.

  Chair à dragon, créature reptilienne et muette

 

Le 18 Arturiak 

Après cette nuit mouvementée nous avons réussi à retrouver le cours du Soshenstar. Peu avant de se séparer d’Artus et de son compagnon, des Grungs nous attaquent. Nous arrivons à accoster en urgence pour repousser l’agresseur. A peine le temps de capturer un de ces étranges batraciens qu’un cyclope aperçoit Palmier depuis l’autre rive ! Nous assistons alors à la terrible puissance de l’anneau de l’hiver alors qu'Artus gèle l’eau pour entraver la créature en plein milieu du fleuve.

Les grungs, créatures batraciennes très colorées

Le bivouac du soir dressé sous la pluie sera l’occasion d’en apprendre plus sur Artus : il se cache dans les jungles de Chult car il doit protéger l’anneau, l’empêcher de tomber entre de mauvaises mains (nous faisons alors le lien avec les sbires du Zentharim rencontrés au Temple de Savras).

Artus et son compagnon nous quittent, mais ils nous décrivent la route à venir : le lendemain matin nous devrions arriver au Camp Vertu, camp des paladins de l’ordre du Gantelet tombé il y a deux mois sous un assaut de morts vivants. Les paladins aurait depuis fondé une nouvelle base plus en amont, à l’orée du bassin des Aldanis : Camps Vengeance.

Artus est en fait bien plus vieux qui n’en a l’air. Sa longévité est prodiguée par un terrible artefact qu’il porte à la main, l’anneau de l’hiver. Il cherche désespérément à retrouver sa femme Alissandre, qui aurait disparue avec la cité de Mezro. Il est en effet persuadé que les ruines de Mezro ne sont qu’un simulacre, et que la vraie ville est ailleurs depuis plus de cent ans … Il pense que l'oracle, le Naga d’Orulonga pourra l’éclairer. 

Laissez un commentaire